J’avoue que je peine à reprendre un rythme de publication régulier sur ce blog : il y a Facebook, Flickr qui sont tellement plus rapides et instantanés que d’écrire un article avec les photos qui vont avec… C’est un peu pernicieux du coup car j’ai l’impression d’avoir déjà partagé en quelques clics un projet, un fil, une besace… donc je traîne à faire l’article correspondant, alors que tout le monde n’est pas sur les réseaux sociaux, et que le rapport au contenu n’est pas le même je pense.

Un déménagement et un mariage (oui oui, le mien !) plus tard, me revoici donc enfin, plus que jamais motivée à donner à nouveau la priorité à ce blog… Voici donc pour commencer une petite visite de mon nouvel atelier, bien installé dans notre nouvelle maison à Brest !

Poussez la porte, et entrez ! A votre gauche, pour commencer…
Des paniers de fibres (sur une malle pleine de fibres) vous accueillent : ce sont les projets en cours de filage.

Juste au dessus, une étagère avec tous mes livres de tissage, filage, teinture, inspiration… Ainsi que quelques documents et tutoriels.  Et juste en dessous, une idée piochée sur Pinterest que je trouve à la fois utile et décorative : deux trous mal placés à camoufler, une tringle à rideau et voici un parfait présentoir à écheveaux que je peux ainsi regarder, papouiller, intervertir, changer… Avant de leur trouver le projet idéal 🙂 A gauche un projet dans les tons de gris, au milieu un projet qui s’appellera « Vintage Bride », puis deux écheveaux bruns et bleus, et enfin deux écheveaux dont les couleurs contrastées me sortiront sans doute de ma zone de confort…

 

Voici maintenant le coin cardeuse, vous aurez reconnu ma chère Roberte ! Devinez quoi, dans les tiroirs il y a… des fibres, eh oui, tandis que la petite étagère à droite est plutôt réservée à mes outils, ainsi qu’à mes fuseaux et à une petite station d’Ipod pour écouter mes morceaux préférés (voilà qui me donne d’ailleurs l’idée de partager ma playlist dans un prochain article !). Et comme les fibres c’est joli, en voilà encore qui s’enroulent autour du montant de l’étagère… Celles-ci m’ont été offertes par Ama <3

 

Un petit panier de fils fantaisie en passant…

Et voici maintenant ma table de travail…
Comme vous pouvez le voir, mon atelier donne directement sur le jardin où un rhododendron envahit un cerisier. Il y a du travail en perspective pour récupérer des années de laisser-aller :/ Et magie… j’ai aussi la grande chance de voir la mer, ses marées, ses bateaux, ses changements de lumière et de temps permanents depuis ma fenêtre…
A l’avant et à gauche, mon écheveaudoir et ma bobineuse, puis mon grand hackle  pour les mélanges de fibres, et le petit hackle à 4 rangées de dents qui fonctionne en duo avec un peigne pour les toisons. Je ne les décroche quasi jamais, je m’en sers trop souvent !
A l’arrière, une boîte pour le tissage circulaire très pratique pour piocher les petites pelotes, puis différents pots et mortiers que j’aime particulièrement… Et à droite, un plateau un peu bric à brac pour les en-cours du moment.

Un petit zoom sur le plateau en question qui accueillait à ce moment-là une palette de fibres en cours d’élaboration…

Ainsi que des petits sachets contenant perles et ornements pour de futures besaces. L’écheveau à l’avant attendait quant à lui son blocage.

Tournons nous maintenant vers la droite… Mon Dynamic Heddle Loom est replié par manque de place et attend sagement son tour, puis voici des étagères bien remplies ! Vous devinez sur le dessus mon tambour, et un coin inspiration et sacré.

 

Les différents rayons accueillent mes boites de perles, mes fils pour le retors, boîtes à aiguilles…. Je recouvre souvent des pots de confiture de petites housses au crochet histoire de leur donner une nouvelle vie et une apparence plus sympathique 🙂

Là, ce sont les fils de soie pour mes retors :

Et enfin encore des boîtes de fils, des peignes à tisser et des boîtes à secrets, mon petit chaudron ainsi que des encens…

La partie de droite est réservée aux fibres déjà préparées que j’achète à de talentueuses artisanes et fileuses : je les classe plus ou moins par palette encore une fois, laissant mon oeil s’habituer et rechercher les petites magies qui peuvent apparaître entre elles…

J’ai réservé deux paniers à des projets très spéciaux appelés respectivement « la Sorcière » et « la Fée » : j’ai demandé il y a quelques temps à Christie de l’Atelier du Chat Noir de me préparer deux palettes de fibres et de fils sur ces thèmes, et le résultat est si beau que je n’ose pas encore y toucher.

La Sorcière s’est avérée être une sorcière de sous-bois, nimbée d’une douce lumière dorée…

Et la Fée est vêtue d’une palette de bleus et de violets complètement enchanteurs…

Tout cela est bien poétique me direz-vous, mais trop bien rangé pour être honnête non ?!

Certes j’ai besoin pour travailler que cette pièce soit bien ordonnée, qu’elle soit lumineuse, inspirante, de savoir où trouver chaque chose… Je pousse même le vice à ranger très souvent encore et encore mon atelier, à tout sortir, re-ranger etc… car ainsi de nombreuses idées apparaissent, je fais une sorte de tri dans ma tête comme dans mes mains.

Mais ce n’est pas une carte postale pour autant alors voici l’envers du décor, les grands placards pas très beaux mais fonctionnels 🙂
Des boîte et encore des boîtes, des fibres et toujours des fibres ! C’est une addiction je vous le dis 😀

Là c’est plutôt le rayon couture tout en bas, puis le rayon teintures au milieu et au dessus, mes stock de laine et celui de ma boutique…

 

Et de ce côté-ci, vous l’avez deviné… Eh oui, encore des fibres !! En bas celles déjà teintes, regroupées par couleurs, au milieu mes « sacs à projets » divers et variés, et en haut les fibres propres prêtes à être teintées, mélangées ou utilisées.

 

Au fil de mes rangements et de mes idées je constitue toujours plein de « sacs à projets » que j’affine et peaufine au fil du temps : des fibres qui vont bien ensemble, des palettes de fils pour un tissage, un châle au crochet ou au tricot etc… Quand l’inspiration bouillonne j’en profite et je les constitue soigneusement pour plus tard, ainsi quand j’ai un peu de temps je n’ai plus qu’à revenir attraper un sac et l’ouvrir pour m’y mettre… Cela me fait gagner beaucoup de temps plutôt que d’avoir à retrouver mon idée, piocher un peu partout et rassembler ce dont j’ai besoin… car souvent c’est pile quand je suis enfin prête à m’y mettre que la sieste est terminée et qu’il est temps de s’occuper de ma petite fée 🙂

Je vous laisse maintenant avec un petit aperçu de la décoration de mon atelier… car je ne veux pas tout montrer 😉
En haut c’est une aquarelle de Libellune qui me regarde de son oeil serein un brin espiègle, en dessous c’est le calendrier de l’artiste anglaise Rima Staines qui m’inspire et compte les jours…

A très bientôt j’espère, sur ces pages ou en réel si vos pas vous portent jusque dans notre beau Finistère !

 

 

 

 

 

Pin It on Pinterest