Quand je vous dis que j’ai un sacré retard à rattraper… Je n’avais pas encore montré les fruits de ma virée belge du printemps !

Et il aurait vraiment été dommage de ne pas vous montrer ce superbe écheveau non ?

Il a été filé à la main par mon amie Agnès, une merveille de finesse, de régularité… et quel éclat ! Je le regarde chaque jour en pensant à notre belle amitié, et en attendant le projet idéal pour mettre en valeur ce bijou de fibres… Un châle, forcément, reste à trouver THE modèle 😉 Si tu lis ces lignes, merci encore Agnès pour ce superbe cadeau !

J’espère arriver à filer aussi fin un jour, et aussi régulier.
Il sera bientôt temps de se remettre au tissage aux plaquettes et au peigne pour faire des choses plus petites pour la boutique (ceintures, anses, bandeaux etc…) : j’ai fait le plein de bobines de lin sur le marché des Anthinoises sur un stand Polonais, et je fourmille d’idées !

Et enfin, Roberte la cardeuse se régale de belles fibres du Mouchon, après une rencontre fort sympathique avec Florence et son troupeau de brebis Gotland ! A gauche la toison lavée, à droite un petit morceau écharpillé… je pense les mélanger  à du mohair de chez Clarys pour de belles nappes 100% amicales, 100% nature !

Pour ouvrir une parenthèse musicale… Cette virée en Belgique avait lieu à l’occasion du festival des Anthinoises, pour les concerts de Gjallarhorn et Faun : malgré le son vraiment pas terrible qu’on peut toujours déplorer sous ce chapiteau, le 1er était vraiment magique : je rêvais de voir ce groupe depuis de nombreuses années. Il aurait sans doute fallu une atmosphère plus intimiste et propice au voyage sur la voix merveilleuse de Jenni, mais entendre le kulning en réel vaut vraiment les kilomètres parcourus !

Quant au concert de Faun, c’était l’occasion de les entendre pour la première fois avec Sonja Drakulich (chanteuse de Stellamara) et Stephan Groth à la vielle à roue. J’ai été bluffée par ce dernier, c’est un virtuose de cet instrument ! Il s’est parfaitement intégré au groupe et il a en plus une très belle voix. Sonja Drakulich est à mon avis une excellente recrue pour le groupe également ! Certains morceaux de Stellamara ont été repris, apportant son influence d’Europe centrale qui colle parfaitement au folk de Faun.

A suivre donc, sur leur prochain album je l’espère !

Pin It on Pinterest