Inspirée par l’une de mes chansons préférées du groupe Irlandais Solas (album The edge of silence), voici Darkness darkness, ma première étole :

Je l’ai tissée sur mon Rigid Heddle 800, un métier à tisser de 80 cm de large, avec de la laine Malabrigo (coloris Tortuga, Pearl Ten et Sweet Grape) qui est décidément l’une de mes laines favorites : 100 % mérino, filée et teinte artisanalement à la main en Uruguay avec de vrais efforts pour préserver l’environnement, elle est toute douce et les teintes sont extrêmement variées.

Voici les paroles de la chanson en question, qui ont été légèrement modifiées par Solas :

« Darkness, Darkness, be my pillow, Take my hand and let me sleep
In the coolness of your shadow, In the silence of your deep

Darkness, darkness, long and lonesome, Is the day that brings me here
I have felt the edge of silence, I have known the depths of fear

Darkness, darkness, hide my yearning, For the things that cannot be
Keep my mind from constant turning, To the things I cannot see

Darkness, darkness, long and lonesome, Is the day that brings me here
I have felt the edge of sadness, I have known the depths of fear

Darkness, darkness, be my blanket, cover me with the endless night
Take away the pain of knowing, fill the emptiness with light »

Et voici la chanson en question : http://www.deezer.com/listen-5765566

Plutôt une étole de la saison sombre me direz-vous, pas très Beltainesque comme ambiance héhé ? Eh oui, l’hiver fut rude et j’aime l’obscurité, ce tissage en est un bel exemple : heureusement mes fils m’accompagnent dans tous ces moments, et je sais aussi savourer pleinement le soleil retrouvé…

Pin It on Pinterest