Paru dernièrement aux éditions Daniel Maghen, le livre Fées et Déesses d’Erlé Ferronnière et Aurélie Brunel m’a vraiment touchée : les textes sont très réussis et les illustrations sont à couper le souffle ! Ces regards, ces femmes aux formes pleines, si belles…

Vous pouvez lire une interview des auteurs sur le site du Peuple Féérique, et consulter le site d’Erlé Ferronnière.

Aurélie Brunel a aussi écrit un très beau texte sur son Myspace expliquant sa démarche pour l’ouvrage :

« A travers les différentes histoires présentes dans Fées & Déesses, nous avons voulu montrer comment les déesses avaient survécu dans les fées. Il ne s’agit pas d’une régression dans le sens où les fées auraient perdu leur force. Bien au contraire… Si les différentes idéologies qui ont marqué le temps ont œuvré dans ce sens, décrédibilisant cette figure petit à petit – à défaut de pouvoir tout simplement la faire disparaître –, celle-ci a survécu. La rendre petite, anonyme, la reléguer au rang de personnage de contes pour enfants ne lui a pas enlevé sa force… Parce que malgré tout la Femme reste un mystère, un être multiple et puissant, capable de donner rien de moins que la Vie !

Oui, ces déesses, ces fées, qui sont tout à la fois mères, amantes, guerrières, guérisseuses, souveraines, savantes… c’est vous !
Je voulais vous rendre hommage, vous rendre – en toute humilité – cette place que les siècles ont voulu vous ôter par peur de votre potentiel ! Je pense à vous, mes nombreuses amies qui ces dernières années avez enfanté, vous dont le ventre s’arrondit en ce moment-même, vous encore dont la progéniture grandit à vue d’œil… Mais ne vous y trompez pas : je pense également à celles qui ne connaîtront pas la maternité, car elles portent elles aussi l’héritage de la Grande Déesse. Leur don à la vie se jouera ailleurs et leur légitimité n’en est pas moins grande. Quel plus bel exemple que la Reine Guenièvre qui jamais n’eut d’enfant et qui pourtant assurait la fertilité du royaume par sa simple présence ?! Ce message est pour vous toutes.

Que la vie vous soit douce et qu’elle révèle votre force !

Aurélie

PS : Merci Erlé d’avoir si bien rendu la douceur et la force qui cohabitent en toutes ces femmes… »

Les originaux sont exposés à la galerie Daniel Maghen jusqu’au 2 janvier, courez pendant qu’il est encore temps 😀

Pin It on Pinterest