De retour de Trolls et Légendes…

De retour… en revient-on vraiment ? J’avoue que j’ai encore des images et des musiques qui me trottent dans la tête !

Arrivés le samedi en début d’après midi, nous retrouvons immédiatement nos repères avec notre chère taverne et sa bonne cuvée des Trolls ;D Direction ensuite les dédicaces et le marché féérique… Est ce une fausse impression, ou ce dernier était-il vraiment plus petit qu’il y a 2 ans ? Mais il y a quand même de quoi s’occuper pour patienter agréablement jusqu’aux concerts du soir !

Je n’ai entendu que très brièvement Ceili Moss, mais ai assisté au concert de Louisa John Kroll : une voix magique, un univers qui ne peut que nous plaire, malheureusement un peu desservis par quelques problèmes de son et la taille énorme de la salle : il y a toujours un brouhaha de fond qui nuit un peu aux concerts à l’avant, et l’immense voûte fait vraiment résonner tout ça… J’espère avoir l’occasion de revoir cette artiste dans un cadre plus intimiste, cet aperçu m’a vraiment donné envie d’en entendre davantage, et dans de meilleures conditions.

Ensuite, le concert tant attendu de Daemonia Nymphe : incroyable ! Sublime… Il faut vous imaginer 3 filles vêtues de blanc, portant des masques, alternant différents instruments (lyres, tambourins, cymbales…) tout en dansant, avec des voix à vous couper le souffle… pour un sens du sacré omniprésent.
Malheureusement, leur concert sera scandaleusement écourté par l’organisation du festival ! Le groupe avait préparé un final, mais on leur a tout bonnement coupé les micros après leur avant dernière chanson ! Le groupe, aussi dérouté et déçu que son public, doit quitter la scène… Quel manque de respect pour les artistes 🙁
La séance de dédicace est l’occasion de parler avec deux des chanteuses, très sympathiques, qui espèrent vivement venir un jour jouer en France et à Paris… Nous aussi 😉 !

Qntal clôt la soirée : leurs concerts sont toujours impressionnants et leur son énorme (quoi que trop électronique à mon goût) fait bien décoller le public. C’est efficace, la salle se transforme en une gigantesque piste où fées, elfes et humains dansent et s’abandonnent jusqu’à la dernière note…

De retour le dimanche, nous arrivons malheureusement peu avant la fin du concert de Cécile Corbel : mais je sais d’après l’ambiance et le rappel, puis les commentaires entendus dans le public, qu’elle a conquis ses spectateurs ! Qu’est ce que j’aime la chanson « la belle s’est endormie » !
Vient le tour de Woodland, que je ne connaissais pas… La scène est très belle avec les images de Brian Froud qui défilent, et leur musique est douce…
Mais c’est Omnia que nous attendons ! Le public est déchaîné, et le groupe alterne entre morceaux du dernier album, anciennes chansons reprises et scandées en coeur par les fans, et nouvelles compositions : eh oui, Steve nous promet deux nouveaux albums pour cette année ! Ca va être dur de patienter… Jenny s’est remise au piano, mais la vraie surprise viendra de leur morceau inspiré du rap ! Eh oui vous avez bien lu, nous aussi on a eu du mal à y croire lorsque Steve en a parlé sur scène (quels progrès en français au passage ! Bel effort 😀 ) : visiblement le groupe s’amuse beaucoup, et finalement nous aussi, tout le monde en rajoute (yo yo ! McSic est dans la place ! Check it out !!) et c’est complètement dingue et euphorisant. Je m’en voudrais d’oublier de mentionner la présence de Kelvin Kalvus, jongleur, qui nous a complètement émerveillés avec ses boules de cristal :

Bref, c’est toujours un super festival, une occasion de rencontrer et de croiser plein de gens qu’on aime bien ! Avec une ambiance détendue, féérique, un vrai voyage par la musique, les personnes présentes et les artistes !

Prochain rendez vous, les Anthinoises dans un an, et Trolls et Légendes dans deux ans… C’est loin !

Des photos sur le forum des organisateurs : http://lefantastiquenet.forumactif.com/l-apres-festival-f44/photos-t1942.htm

Un autre article, avec de belles photos : http://www.ubikwit.net/omnia-au-festival-trolls-legendes-mons-le-12-04-2009/

Pin It on Pinterest