Tissage circulaire

Connaissez-vous le tissage circulaire ? Vous en avez peut-être entendu parler ces derniers mois depuis que Suzy Brown (Woolwench) et Majacraft ont eu l’idée de créer un métier circulaire pour le Journey to the Golden Fleece, qui est un cours en ligne de créativité avec les fibres et le filage.

Métier à tisser circulaire Majacraft

Suite à de nombreuses questions et à un intérêt croissant pour cette activité, j’ai décidé de rassembler ici quelques pistes et tutoriels pour vous aider à démarrer et à trouver des idées !

Quel matériel ?

Majacraft propose de très jolis métiers à tisser circulaires dans 3 formats : petit (18 cm de diamètre), moyen (27,5 cm, celui que vous voyez sur la photo ci dessus) et grand (45 cm). Vous pouvez les trouver chez Tricotin (pour le moyen et le grand) et chez Alysse Créations (pour le moyen seulement).

Je propose aussi différents modèles de métiers à tisser circulaires, réalisés par ma collègue Chrystèle de l’Atelier du bois qui parle, en bois de peuplier issu de forêts FSC. Cliquez ici pour en savoir plus !

Notre métier à tisser circulaire, alias la Fleur à tisser

Notre premier métier à tisser circulaire, alias la Fleur à tisser

La filature Catusse propose également des roues à tisser dans de nombreux diamètres (de 35 à 95 cm !).

Côté petits prix, il y a aussi le site Buttinette qui propose des outils de tissage que je n’ai pas testés mais qui me paraissent convenir.

Il est enfin tout à fait possible de créer votre propre métier à tisser en utilisant les moyens du bord (CD, assiette en carton, carton découpé, cerceau, tambour de broderie, boîte ronde…) : j’ai rassemblé quelques idées sur un tableau Pinterest dédié au tissage circulaire.

Je vous conseille d’utiliser une longue aiguille plate pour tisser plus facilement, type aiguille à tapisserie ou aiguille de naalbinding : la mienne vient des îles Féroé <3

Aiguille tissage circulaire

Ampstrike sur Etsy en fait de très belles, celles avec la plus grande fente seront parfaites pour passer des fils fantaisies.

Le tissage circulaire, comment faire ?

Je vous renvoie à la vidéo de Suzy où vous verrez très bien comment installer la chaîne sur votre métier à tisser :

Majacraft propose également un livret qui est très bien fait et surtout très bien illustré pour celles qui ne comprennent pas l’anglais :

getting_started_circular_cover_sm

Ensuite les variations sont infinies… Il est impossible de tout énumérer ici : montagne de la chaîne, variation des points, des textures, des fils utilisés, des techniques… Chacune s’approprie ce petit outil et de nouvelles idées apparaissent chaque jour ou presque :)

Vous pouvez par exemple regarder cette autre vidéo de Woolwench montrant une autre technique :

Ou consulter cet autre livret de Woolwench et Majacraft qui montre de nombreuses techniques, une vraie mine d’or ! Il contient même une feuille vierge pour imaginer et réaliser vos propres patrons et idées de montage de chaîne !

warp_speed_cover_sm

Et je suis honorée (et fière il faut bien le dire :D) de figurer dans la partie « Inspirations » avec mon tissage du Solstice d’Eté et ses vagues bleues…

Tissage circulaire Vagues

Pour quoi faire ?

Je suis parfois un peu surprise lorsqu’on me demande ce que l’on peut faire avec ce genre de métier, car pour moi le plaisir de tisser et de créer se suffit à lui-même et je n’ai pas besoin de forcément trouver une utilité à mes tissages circulaires :) Je trouve ce type de tissage très reposant, méditatif même ! Et il est également parfait pour utiliser des petits filés-mains, des fils précieux et de petites fins de fils, pour jouer à l’infini sur les palettes et les textures. J’ai commencé une série de tissages inspirés par les fêtes celtiques et la roue de l’année : vous pouvez les retrouver dans le portfolio qui leur est dédié.

Tissage circulaire de Lughnasad (les tresses à droite sont teintes par Ama Yaga)

Tissage circulaire de Lughnasad (les fibres à droite sont teintes par Ama Yaga)

Mais si vous cherchez des idées, je vous conseille de consulter…

  • Le groupe Facebook Circle Weaving, plein d’idées et de belles photos, le tout dans une ambiance très sympathique et internationale (Japon, USA, Europe, Australie et Nouvelle-Zélande, et j’en oublie sans doute !)
  • Le livret de Woolwench (eh oui, c’est vraiment la papesse du tissage circulaire) expliquant comment elle créé de magnifiques parures et colliers :
  • neckwearimage A ne pas manquer également, sa vidéo pour créer des boucles d’oreilles sur le plus petit des métiers :
  • J’ai rédigé ce tutoriel des vagues / spirales  pour faire… eh oui, un effet de vague et de spirale sur votre métier (cliquez sur l’image pour l’ouvrir : attention, le fichier est un peu lourd à cause des photos ! Contactez moi si vous voulez que je vous l’envoie par courriel)

Effet tissage vague spirale

  • Enfin, vous pouvez utiliser votre tissage circulaire pour créer des dreamcatchers, des bérets, des sacs, ou pourquoi pas crocheter autour de votre tissage pour créer une forme plus grande comme une veste ! Ou même le coudre sur un vêtement, un tissu ? Certains arrivent même à tisser en 3 dimensions pour faire des formes rondes, des bonnets, des bols… Là encore, je rassemble le plus d’idées possible sur mon tableau Pinterest.
Coupe en forme de nid par Marie de Rue de la Laine, avec son aimable autorisation :) http://www.ruedelalaine.com

Coupe en forme de nid par Marie de Rue de la Laine, avec son aimable autorisation :)
http://www.ruedelalaine.com

Joyful Journey Shrug, avec l’aimable autorisation de Melissa Yoder Ricks http://www.wildharefiber.com (instructions en vente sur le site de FiberyGoodness)

 

Questions techniques les plus fréquentes :

  • Comment stabiliser mon tissage une fois que je l’enlève du métier ?

Le fil de métal

Il est souvent conseillé d’utiliser un fil de métal suffisamment souple pour pouvoir faire le tour du métier, mais suffisamment rigide pour pouvoir maintenir correctement la tension des fils… Passez le fil de métal sur le pourtour de votre tissage, fixer le discrètement au dos, et vous pourrez suspendre votre tissage : vous trouverez une explication détaillée dans le guide « Getting started » de Majacraft, dans les dernières pages.

Le cercle en carton

Personnellement quand je sais que je ne vais pas utiliser un tissage tout de suite, je découpe un cercle en carton avec quelques petites fentes correspondant à l’emplacement des fils, et je fixe mon tissage dessus : cela peut paraître un peu fastidieux, mais c’est en fait très rapide et surtout cela conserve vraiment votre tissage à plat, sans risquer d’accrocher un fil ou de le détendre.

Exemple de fixation du tissage sur un carton avec le tissage dédié à l'équinoxe de Printemps

Exemple de fixation du tissage sur un carton avec le tissage dédié à l’équinoxe de Printemps

  • Mon tissage rebique et n’est plus plat du tout une fois que je l’enlève du métier ! Il fait même une sorte de bol ?!

Vous avez certainement un problème de tension avec vos fils :

– je vous conseille de choisir pour votre chaîne (= le fil que vous installez en premier sur le métier, comme les rayons d’une roue) un fil pas trop raide : j’ai utilisé pour mes premiers tissages un fil de lin et je trouve que cela ne donne pas assez de souplesse au tissage une fois enlevé du métier. Le tissage est très tendu sur le métier et une fois que vous l’enlevez, les fils vont forcément bouger un peu pour se répartir… mais avec un fil trop raide ils n’ont pas de marge pour se déployer et gondolent un peu. Je suggère donc d’utiliser plutôt un fil un peu plus souple en laine (mais solide quand même, et avec une bonne résistance au frottement car vous allez faire pas mal d’allers retours avec votre aiguilles et vos fils !).

– Autre souci très courant, vous avez trop serré vos fils en faisant vos cercles sur le métier : c’est aussi ce que j’ai fait la première fois pour avoir un tissage bien dense, je tirais bien mon fil à chaque passage et tassais même un peu au fur et à mesure ! Du coup je me suis retrouvée avec une petite coupelle 😀 Si vous voulez un tissage bien plat, je vous suggère de ne pas tirer sur votre fil de trame (= celui qui fait les cercles, les motifs) : laissez le se positionner naturellement à chaque passage, aussi régulièrement que possible et sans tirer.

Astuce !

Vous l’aurez compris, c’est donc ainsi qu’on fait de petits bols en tissage circulaire : tendez bien votre trame, tassez la à chaque passage pour bien serrer les fils, et lorsque vous enlèverez votre tissage du métier vous vous retrouverez avec un tissage incurvé 😉

En résumé…

Fil de chaîne solide mais souple + trame passée régulièrement sans tirer ni trop tasser + stabilisation sur carton = un tissage plat et nickel !

  • J’utilise un grand tricotin comme métier circulaire, comment installer ma chaîne et commencer ?

Je vous invite à regarder les tutoriels en anglais, mais très bien illustrés de Laura Abbott, qui utilise exclusivement ce genre de métier pour ses créations.

http://heartsongstudio2.blogspot.fr/2013/11/warping-knifty-knitter-loom-for-weaving.html

  • J’utilise un tambour de broderie…

C’est par là :) :

http://uneetoiledanslocean.com/bien-debuter-avec-metier-tisser-circulaire-le-tuto/

Voilà ! J’espère n’avoir rien oublié, mais je mettrais bien sûr cette page à jour au fur et à mesure des nouvelles idées et parutions : n’hésitez pas si vous avez des questions, je ferai mon possible pour vous répondre dans les commentaires !

Newsletter

Boutique

Boutique

Pin It on Pinterest