Il faut que je vous raconte…

J’ai rencontré une fileuse tricoteuse aussi dingue de fibres que moi, ici à Brest, et nous étions fort tentées d’en pousser d’autres que nous dans la marmite.

Alors on s’est dit qu’on allait créer un café-tricot-filage-tissage ici à Brest, qu’on allait le faire toutes les semaines comme ça les gens prendraient l’habitude d’un rendez-vous régulier, ils n’auraient pas à calculer quelle semaine on était, si c’était celle-ci ou la suivante etc… On était trop contente d’être deux car seule c’est trop lourd à organiser et à porter, et puis on pensait qu’on serait quelques unes au début avec l’effet de nouveauté, et puis que ça risquait de s’essouffler avec les mois d’hiver si sombres et pluvieux dans notre beau Finistère, mais qu’il faudrait tenir bon et que ce serait chouette même si nous n’étions que 4-5…

Tricot châle

(Photo Ingrid)

(Oui, c’est moi qui tricote un châle, au rythme où je vais je vous le montrerai dans 2 ans, mais je tiens bon !)

Mais ça a super bien marché et notre café tricot a dépassé toutes nos espérances ! On a rencontré des tricoteuses, des crocheteuses, des fileuses, et même des brodeuses qui s’aventurent parfois à nous rejoindre parce que quand on aime les fils, peu importe leur taille finalement, non ? Des vétérantes, des débutantes, des curieuses, des mordues… Et vous savez quoi ? Non seulement ça ne s’essouffle pas du tout, mais nous sommes même toujours aussi nombreuses toutes les semaines ! Et je crois que notre café tricot  est un bon moment que nous attendons toutes avec impatience, que ce soit pour nous montrer nos plus belles réalisations en fin d’année, ou pour ressortir les projets endormis en même temps que nos bonnes résolutions pour notre reprise de janvier, ou tout simplement pour papoter et partager, nos fils chéris entre les doigts. Et nous avons même l’écrin parfait pour ces soirées grâce au Tuk Tuk Bazar, le merveilleux magasin créatif et salon de thé de Sonia, qui nous accueille avec gentillesse et bonne humeur.

Crochet soirée tricot

(Photo Ingrid)

Et nos projets ne s’arrêtent pas là : comme vous le savez, le festival du Lot et la Laine a lieu tous les deux ans. Mais nous étions plusieurs à nous dire qu’on pourrait alterner une édition dans le Lot, et une édition ailleurs en France… A commencer par la Bretagne ! Il y a je pense un vrai terreau par ici, tant du côté des éleveurs que des artisans, du patrimoine textile de cette région et de l’intérêt du public ! Nous sommes donc trois à nous retrousser les manches pour organiser l’édition bretonne du festival : Ingrid ma complice brestoise (vous pouvez en découvrir davantage sur son univers, et notamment ses cours de tricot ou ses fils teintés à la main par ici), Chantal, (rencontrée il y a déjà plusieurs années grâce aux pub spinning de Tricotin à Paris) et moi. Et on s’appelle les Fibrophiles, c’est chouette non ? On avait pensé à Fibropathes et on s’est dit que ça faisait un peu peur, que Fibrophiles était sans doute plus joyeux hihihi !

Un aperçu des prés...

Un aperçu des prés…

Je suis donc très heureuse de vous annoncer, pour celles et ceux qui ne le sauraient pas encore, que notre festival aura lieu les 9 et 10 juillet 2016 à l’écomusée des Moulins de Kerouat à Commana dans les Monts d’Arrée, dans le Finistère. Nous sommes ravies d’avoir trouvé un lieu aussi parfait pour le festival, si beau et inspirant, si cohérent avec notre projet. On s’active pour peaufiner nos outils de communication, et lancer les adhésions, les inscriptions des exposants, des éleveurs, les programmes des ateliers, des animations… Nous vous tiendrons bien sûr informés par le blog des Fibrophiles, et je compte bien relayer aussi les nouvelles principales par ici.

A tout bientôt !

PS : je profite aussi de ce billet pour vous souhaiter le meilleur pour 2016, pour une année toute en bonheur, inspiration et créativité, et ce dans tous les domaines !

Pin It on Pinterest