Voilà un livre qui mériterait d’être sur les étagères de chaque fileuse, amoureuse des fibres et de beaux voyages ! Au détour de la rubrique « belles rencontres » du magazine Flow, un titre m’accroche, forcément : « Terres de laines »…

Quoi quoi quoi, qui me parle ?! Il s’agit d’un petit encart annonçant la sortie d’un beau livre, écrit par Dominic Dormeuil et Jean-Baptiste Rabouan, sur le tour du monde qu’ils ont réalisé autour des laines précieuses : l’ouvrage nous emmène donc du Groenland pour le qiviut, à la Mongolie pour les chèvres cachemire, au Kirghizistan pour la laine taewit (j’avoue, je ne connaissais pas !), au Ladakh pour la laine de chèvre pachmina… puis bref retour en Europe pour les îles Shetland et les moutons du même nom, avant de s’envoler aux confins du globe, Australie et Nouvelle-Zélande pour le mérinos, Afrique du Sud pour le mohair (j’ignorais complètement qu’on en élevait là-bas !), et enfin Pérou pour la fameuse vigogne.

A la recherche des laines précieuses, de Dominic Dormeuil et Jean-Baptiste Rabouan

A la recherche des laines précieuses, de Dominic Dormeuil et Jean-Baptiste Rabouan

On en ressort des étoiles plein les yeux : les photos de Jean-Baptiste Rabouan sont tout simplement à couper le souffle, qu’il s’agisse de paysages grandioses, ou des hommes et des animaux qui les habitent. C’est merveilleux de mettre ainsi à notre portée ces contrées lointaines, d’en apprendre davantage sur les hommes qui prennent tant de soin à préserver un héritage partout menacé…

Belles images donc, mais aussi très beaux textes : bien au delà d’un simple documentaire, on sent toute la passion et les connaissances de M. Dormeuil sur le sujet, et à quel point la défense de fibres précieuses et éthiques lui tient à coeur :

« La laine est une matière irremplaçable, encore faut-il la produire avec éthique si l’on veut que les tissus conservent la noblesse d’une fibre naturelle. Aucune matière synthétique, aussi performante soit-elle, ne saurait apporter ce lien avec le vivant que procure une belle laine. »

Tout est dit. Et encore…

« A l’instar du vin qui est le produit d’une variété, d’un terroir et d’un producteur, la laine est le fruit d’un indissociable triptyque composé d’un animal, d’un environnement et d’un éleveur. »

Ca vous paraît évident peut-être… Mais est ce que ça l’est vraiment, à l’heure où le client ne distingue même plus matières naturelles et synthétiques, où les conditions d’élevage sont si catastrophiques pour le triptyque en question ?…

Ce bel ouvrage réussit donc le pari de l’information et de l’évasion… Et même si je suis très attachée à travailler des laines dont je connais la provenance autant que possible, et le plus près possible de mon cher Finistère, j’avoue que je rêverais de toucher et de filer des fibres aussi précieuses et mythiques…

 

 

Groenland, Sondre Stromfjord, Kangerlussuaq (mois de fevrier). Apres une longue marche d'approche jusqu'au plus hautes cretes par -30C : rencontre avec un groupe d'une dizaine de boeufs musques dont des petits de l'annee. Avec l'aimable autorisation de Jean-Baptiste Rabouan. Photo extraite du livre "A la recherche des laines précieuses"

Groenland, Sondre Stromfjord, Kangerlussuaq (mois de fevrier). Après une longue marche d’approche jusqu’au plus hautes crêtes par -30C : rencontre avec un groupe d’une dizaine de boeufs musques dont des petits de l’année.
Avec l’aimable autorisation de Jean-Baptiste Rabouan. Photo extraite du livre « A la recherche des laines précieuses »

Je remercie de tout coeur M. Jean-Baptiste Rabouan de m’avoir autorisée à utiliser sa photo ci-dessus des boeufs musqués avec leurs petits, car j’ai eu beaucoup de mal à trouver des images du livre (il n’est sorti que le mois dernier aux éditions Glénat).

Je vous suggère aussi de visiter son site, où vous pourrez avoir un bel aperçu avec le portfolio dédié aux laines précieuses et où vous pourrez découvrir l’ensemble de son travail :

http://www.rabouan-images.com/JB_RABOUAN_PHOTOGRAPHE/Exposition_Laines_precieuses.html#grid

Bonne lecture !

A la recherche des laines précieuses, de Dominic Dormeuil et Jean-Baptiste Rabouan, éditions Glénat, septembre 2015 – ISBN 978 2 3440 0906 2.

NB : l’ouvrage existe aussi en anglais : « In search of the world’s precious wools » 😉

Pin It on Pinterest