Tiens, un nouveau CD de Caprice !

Annoncé comme le premier volet d’un dyptique, voici Girdenwodan, part 1.

Caprice, Girdenwodan part 1

La première écoute m’a vraiment déroutée : je ne suis en effet pas du tout habituée à des rythmes aussi rapides, ni aussi changeants ! En fait l’album entier est dédiée à une danse des fées, d’où cet effet virevoltant, foisonnant, étourdissant… et c’est très réussi : cela en fait un album qui évoque Beltaine, l’explosion de soleil et d’énergie du printemps et de l’été, contrairement à leur précédent disque de relaxation, « Six Secret Words« . Caprice reste à mes yeux le groupe de la rencontre de la musique classique et des voix lyriques avec la musique féerique, à la recherche de ce que la musique du monde des fées pourrait être, dans toutes ses facettes… A suivre avec la deuxième partie du dyptique, lorsqu’elle sera parue !

La présentation du label Prikosnovénie :

« Premier volet d’un diptyque, et retour aux sources de la féérie.

CAPRICE revient à ses premières amours avec ce premier volet de Girdenwodan : le monde des fées. On retrouve la magie de la trilogie Elvenmusic. Girdenwodan est une danse du monde des fées basée sur des rythmes 5/4 ou 7/4. Le rythme est enivrant, spiralé, il ouvre les portes d’un monde secret, un monde d’esprits nobles et lumineux. La musique, volontairement composée à partir d’instruments non amplifiés : contrebasse, harpe, violon, hautbois, flûtes et percussion, dévoile un univers absolument unique, insolite et mystérieux. Invitez-vous dans la ronde des elfes, lutins, farfadets et des espiègles fées. Cet album marque un temps fort dans la discographie de Caprice. Accompagné par les superbes dessins de l’artiste anglais Marc Potts, il résonne comme un talisman puissant. »

Le site de Prikosnovénie

Le site de Caprice

Pin It on Pinterest