Peut-être faut-il, pour les siècles qui viennent, s’obstiner à faire des livres avec les contes, s’obstiner à écrire des contes, afin d’introduire dans le monument blanc du futur un peu de nuit des temps, un peu de temps nocturne.

Pierre Péju, via le blog du Centre de l’Imaginaire Arthurien

Sleeping Beauty by Sugarcream

Pin It on Pinterest